lundi 31 décembre 2007

2008, une année très Akai!

Yo! 2008!








J'espère plein de bonnes choses pour vous cette année, et pour les autres aussi.
Que le monde aille mieux, que s'arrêtent les guerres et les querelles, qu'on arrête de souiller la planète, etc... on peut espérer, non?
Pour moi, l'année 2007 fut plutôt bonne puisque je suis allé 3 semaines au Japon, alors... 2008 nous voilà!

dimanche 30 décembre 2007

Dernière demeure

Jour 2 - Nikko


Ca peut paraître un peu bizarre de visiter un cimetière mais celui là je l'ai pas fait exprès, je suis tombé dessus par hazard en cherchant le Gamman Ga Fuchi Abyss. Et puis il y a plein de choses à voir dans un cimetière japonais...
Tout d'abord il y a toutes ces statues de Bouddha, pour lesquelles les fidèles ont tricoté de jolis bonnets rouges (Akai! C'est de saison!). En protégeant la statue contre le froid, on pense qu'elle protègera notre famille en retour...
Il y a aussi cette statue couverte de bavoirs de bébé. Peut être une protectrice des enfants.
Et tous ces arbres qui entourent le cimetière, ces érables rouges et ces grands pins, la forêt qui protège les morts dans leur dernière demeure...
Parfois c'est très bien de se perdre, vous ne trouvez pas?










Chuzenji Ko

Jour 1 - Nikko



Le lac de Chuzenji(
中禅寺湖), en plus d'être le lieu où l'on peut observer les cascades de Kegon, possède aussi son ensemble de Onsen. Ce sont des stations thermales "à la japonaise" dont on est très friand ici (je vous en reparlerais plus tard). Il y a donc tout un tas d'hotels qui longent le lac, mais les bains ne sont accessibles qu'aux clients des hotels...:-(
Il ne me reste plus qu'à me balader le long du lac, faire la chasse aux singes qui ne se laissent pas photographier, me rendre devant le temple Futarasan qui est en train de fermer ses portes... Trés joli ce lac. Il respire le calme. Je regrette un peu de ne pas avoir loué dans un hotel ici...une prochaine fois!
La nuit tombe et révêle une ville plus mystérieuse... intriguante... je regarde par dessus mon épaule...y'a peut être des fantomes par ici on ne sait jamais?


video

samedi 29 décembre 2007

Kegon no Taki

Jour 1 - Nikko

Nikko, ce n'est pas seulement des temples et un pont.
Le meilleur moyen pour s'en convaincre, c'est de prendre le bus en direction du Chuzenji Ko. Après 45 minutes de voyage à travers la montagne et la forêt, vous voilà arrivé aux abords du fameux lac Chuzenji.
Sur votre droite, à 200m se pressent les touristes. On prend un billet. L'ascenseur vous mène 100 mètres plus bas, sur la plateforme d'observation.
Au fond de la vallée, du haut de ses 97 mètres, dans un vacarme fracassant, la chute de Kegon (
華厳滝) apparaît dans toute sa splendeur.

Bon, il faut savoir faire abstraction de la horde d'écoliers qui a envahit le ponton. Vous pourrez alors observer la puissance et la majesté de cette cascade, sentir le brouillard envahir la plaine, écouter le bruit des rapides.
D'ailleurs fermez les yeux, vous y êtes...


Chiants ces gosses, hein?

Pour terminer, voici une petite vidéo pour vous rendre bien compte de la puissance du courant:

video






Yuba Yuba!

Jour 1 - Nikko

Yuba! Non ce n'est pas le cri que pousse le Marsupilami nippon, mais plutôt le nom d'une des spécialités culinaires de Nikko.

Alors pour faire du Yuba (ou peau de Tofu)(
ゆば), on fait bouillir du lait de soja jusqu'à ce que se forme à la surface du liquide une fine couche pateuse que l'on récupère pour former un mille feuille.
Une fois refroidi, le Yuba peut être mangé cru (en Sashimi) ou bouilli en rouleaux (en haut à gauche sur le plateau).



Moi j'en ai mangé (bah oui je me suis pas contenté de prendre des photos!). J'ai surtout apprécié le sashimi de Yuba, très raffiné.
Le petit resto c'est le Shinmatsu, situé dans la longue rue (LA rue du pont rouge) de Nikko. Les 2 maitresses de maison vous préparerons un menu spécial Yuba un peu cher mais très bon.
Mmm ça donne faim tout ça... quelqu'un connait un restaurant de Yuba à Paris?... non? Yuba! Yuba!

Plus d'infos sur le Yuba.

mardi 18 décembre 2007

Meli Koulisoumasou!

...c'est comme ça qu'on dit 'Joyeux Noël' au Japon.



Là bas, Noël a surtout une connotation commerciale: dans tous les grands magasins, les galeries commerçantes, et même à la gare de Kyoto, les arbres et les guirlandes fleurissent dés la mi-Novembre. Les rues sont toutes illuminées. Les patisseries, elles, remplissent leurs rayons de Christmas pudding, de biscuits de Noël et autres buches. Les costumes de noël rouges et blancs sont aussi de saison. On achète donc beaucoup et on se fait des cadeaux, mais pas forcément le soir de Noël.

Par contre la nuit de Noël a une signification toute particulière: toutes ces illuminations partout, c'est si romantique! Noël est donc la fête des amoureux: les restaurants et les hotels sont pris d'assaut par des couples de jeunes gens, en tête à tête le temps d'une soirée.
Et oui! Au Japon Noël n'est pas une tradition familiale...(d'un autre côté dans un pays bouddhiste, vous vous attendiez à quoi?)





La véritable fête traditionnelle de la famille se situe quelques jours plus tard: le réveillon du 31 décembre et les quelques jours qui suivent sont tout entiers consacrés à la famille et aux traditions: A minuit toute la famille va au temple où les cloches sonnent 108 coups, les portes des maisons sont décorées de branchages, on mange des soba (nouilles de sarrasin) pour se souhaiter une longue vie, etc...

Voilà... au japon, ils ne font vraiment rien comme tout le monde, vous ne trouvez pas?